Japon – Jour 11 – Matsuri @ Osaka

C’était le dernier jour de validité de notre JR Pass, il fallait donc que l’on rentre à Tokyo. Mais avant, nous avons fait un petit tour au parc du château d’Osaka dans l’espoir d’assister à un matsuri (festival japonais). En sortant du métro, nous avons croisé de jeunes japonais affublés de sorte de costumes traditionnels. D’un point de vue de Gaijin (nom utilisé pour désigner les étrangers au Japon, cela veut dire littéralement « personne de l’extérieur »), je pense que c’était mi-costume traditionnel, mi-déguisement mais je n’en sais rien. En tout cas, on s’est dit qu’on tenait une piste.


Nous n’avions plus un kopeck sur nous donc avant de « stalker » ces jeunes gens il nous fallait d’abord trouver un konbini (abréviation de « convenience store », soit un commerce de proximité ouvert 7j/24h) pour renflouer nos portes-monnaie.

Il me restait juste assez de sous pour acheter un ticket de métro pour rentrer à l’hôtel après notre ballade. Quand on a plus que 200 yens en poche, la chose la plus logique à faire est de les dilapider en donuts bien évidemment. Il serait peut-être temps que je revois mes priorités… Heureusement pour nous, nous avons fini par trouver un 7-Eleven bien caché.

Ce n’était pas difficile de retrouver des jeunes en costume car ils grouillaient de partout ! Nous les avons suivis jusqu’au parc où nous avons découvert une scène sur laquelle un groupe était en pleine performance. Nous ne savons pas exactement quel était l’événement mais on aurait dit un concours de danse collective. Ils dansaient et chantaient, ils étaient à fond et c’était bien cool ! Nous nous sommes tout de suite transformés en groupies (à dégainer les appareils photos et à applaudir à tout va). Sauf que le soleil tapait comme une brute. C’est bien de penser à mettre la crème solaire dans la valise lors du départ en vacances, c’est encore mieux de l’utiliser… Pour ma défense, j’ai été traumatisée par le déluge vécu à Kyoto et j’étais loin d’imaginer que l’on risquait de souffrir des rayons UV. Et bien, si !!!

Ce n’est pas évident de décrire cet événement mais en gros, il y avait des centaines d’équipes (je ne crois pas exagérer même si je n’ai pas le nombre exact) composées d’une dizaine à plusieurs dizaines de personnes. Dans la plupart des équipes, ils étaient tout de même plus d’une trentaine. Et au même moment aux quatre coins du parc, différentes équipes se déhanchaient sur de la musique. Au cours de notre promenade, j’ai totalement fondu devant la répétition d’une équipe de très jeunes japonaises (je dirais qu’elles avaient entre 5 et 7 ans). C’était ce que j’appelle du « kawaii-overdose » (kawaii = mignon en japonais). Et je n’étais pas la seule à m’extasier ! Elles sautillaient gentiment, puis HOP un grand écart et BAM un petit pont en arrière… Quelle souplesse !

Matsuri

Nous n’étions pas au bout de nos surprises car en sortant du parc, nous avons croisé des fauconniers et leurs faucons ainsi que deux hiboux.

Hibou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s